Le Picking vocal : une solution toujours efficace pour la logistique

Le picking vocal est utilisé en logistique depuis des dizaines d’années et permet à de nombreuses industries d’accélérer et faciliter les tâches en entrepôt. Alors que la logistique mondiale connaît une lourde crise depuis 2020, le secteur peine face à ses nouveaux challenges. En effet, l’augmentation des coûts et la pénurie de travailleurs qualifiés entravent la croissance des acteurs. Tandis que la disparition du picking vocal au profit d’autres méthodes semblait inévitable, l’inverse se réalise. Voici pourquoi.

 

Le picking vocal : un outil dédié à la logistique

 

Qu’est-ce que le picking vocal ?

 

Le picking vocal est une solution mains-libres basée sur la reconnaissance et l’assistance vocale. Elle permet d’accompagner les opérateurs dans leurs tâches de manutention notamment. Le système est intégré dans des casques avec microphone industriel et utilisé pour optimiser les préparations de commandes grâce à la voix. Toutefois, l’outil a évolué et est aujourd’hui bien plus qu’un gadget d’optimisation. En effet, il peut être complété par un scanner de codes-barres, un système d’identification par radiofréquence (RFID) etc… Dans ce cas, l’équipement devient multimodal.

La croissance annuelle du picking vocal est d’environ 15% selon une étude de Grand View Research. Le secteur de la logistique évolue également puisque le taux d’adoption des technologies mobiles devrait passer de 22 à 45% dans les 2 prochaines années selon MHI.

 

Comment fonctionne le picking vocal ?

 

Le principe du picking vocal est de transmettre des informations depuis le Système de Gestion d’Entrepôt (dont l’acronyme est WMS en anglais) aux opérateurs logistique. Pour ce faire, ils portent un casque équipé d’un microphone connecté à un équipement mobile et une application vocale.

  • Cet équipement stocke les informations sur les commandes grâce au WMS ou à l’ERP ;
  • Le système donne des indications sur l’endroit où l’opérateur doit aller et ce qu’il doit récupérer dans l’entrepôt ;
  • L’opérateur utilise un code de référence (mot déclencheur) et l’assistant vocal répond pour valider l’action ;
  • Si le code de référence ou la quantité est incorrect, l’assistant corrige l’opérateur afin de lui permettre de modifier son action ;
  • Les systèmes peuvent être équipés de scanners de codes-barres, auquel cas, ces derniers peuvent aussi être lus par l’assistant puis confirmés ou corrigés ;
  • Une fois l’action validée, le système donne la prochaine localisation et l’instruction associée.

 

Vidéo de présentation du picking vocal par KFI, utilisateur du Voice Development Kit de Vivoka.

 

Certains systèmes sont aussi intégrés dans des lunettes intelligentes (comme celles proposées par Vuzix) qui ajoutent des fonctionnalités visuelles complémentaires.

 

Les enjeux et problématiques de la logistique en 2022

 

La logistique est un secteur regroupant plusieurs activités telles que l’entreposage et la livraison de produits physiques à des clients. Il consiste en le pilotage complet des flux de marchandises en accord avec un cahier des charges précis. Il apparaît comme de plus en plus indispensable depuis la mondialisation et la montée en puissance d’internet. En 2020, le secteur a connu une crise inédite liée au Covid-19 et subit, depuis, une succession d’événements l’empêchant de retrouver une activité normale.

 

Le besoin grandissant en entreposage lié à l’explosion du e-commerce

 

Le e-commerce est un des principaux bassins d’affaires pour le secteur de la logistique. Sachant que les boutiques e-commerce sont vouées à se multiplier et les ventes de produits à atteindre 500 milliards de dollars (Statista), on peut s’attendre à ce que le secteur de la logistique suive la courbe et les besoins du secteur également. Toujours selon Statista, le marché pourrait peser plus de 1000 milliards de dollars, rien qu’aux États-Unis, d’ici 2023. De cela découle un besoin grandissant en entreposage et en logistique. Que la logistique soit intégrée ou qu’elle soit externalisée, elle est une composante essentielle de la chaîne de valeur et ne doit pas être négligée.

Aujourd’hui, le secteur doit faire face à de nouveaux challenges persistants.

 

Les problématiques spécifiques d’un secteur globalement en crise depuis 2020

 

En plus de la mondialisation et l’augmentation des enseignes de e-commerce, le secteur fait face à de nouveaux défis depuis quelques années.

 

Les challenges historiques du secteur

 

La logistique a toujours connu une demande croissante. Le secteur est confronté à des défis toujours plus grands. Le marché de la logistique fait face à des problématiques récurrentes qui évoluent proportionnellement aux marchés dépendants. Parmi celles-ci :

  • Le manque de main-d’œuvre et les difficultés de recrutement ;
  • Les risques physiques liés aux tâches et aux distractions ;
  • Les erreurs dans les commandes et l’insatisfaction des clients.

 

Un contexte global défavorable

 

La pandémie qui a touché le monde en 2020 a fragilisé davantage la logistique, qui a fait partie des secteurs les plus touchés. Les répercussions locales se sont étalées globalement. Pour faire simple, les délais de livraison se sont étendus et ont du mal à revenir à la normale. Aujourd’hui, la logistique a encore du mal à recruter et connaît une pénurie importante de travailleurs attirés par le secteur.

En plus de ça, le Brexit a engendré de nouvelles problématiques liées à la fermeture des frontières et à la main-d’œuvre étrangère. Enfin, la récente invasion de l’Ukraine et ses répercussions à l’international ne font qu’ajouter des challenges supplémentaires, tels que la hausse du prix des carburants.

 

Comment le picking vocal peut-il répondre aux nouvelles problématiques d’un secteur incontournable dans une économie mondialisée aux attentes toujours plus grandes ?

 

Les avantages du picking vocal pour le secteur logistique

 

Nous vous le présentions en début d’article et vous savez à présent ce qu’est le picking vocal. Dans cette partie, nous vous exposons les avantages de cet outil pour le secteur de la logistique, dans le contexte actuel.

Photo d'un opérateur équipé des lunettes intelligentes pour picking vocal de Vuzix

 

L’amélioration de l’efficacité grâce au picking vocal

 

Cet outil permet à l’opérateur de gérer plusieurs tâches en même temps, sans perdre de vue sa tâche principale. Il peut, par exemple, assurer le comptage des produits (comptage de cycle), tout en effectuant le réapprovisionnement. Cette manœuvre est possible grâce à l’assistance vocale et peut être facilitée par les lecteurs de codes-barres. La concentration des opérateurs est donc orientée vers les tâches à forte valeur ajoutée, tandis que leurs actions sont optimisées.

Le voice picking permet également la réduction du temps de trajet entre les différentes localisations au sein de l’entrepôt. En effet, l’opérateur peut donc suivre les indications données et éviter les allers-retours inutiles. Grâce à la vérification, l’opérateur est assuré de ne pas faire d’erreur liée à l’inattention. Il peut donc passer à la suite du trajet sans avoir besoin de revenir sur ses pas.

L’assistance vocale intégrée permet aux opérateurs de garder leurs yeux et mains libres. Ce faisant, ils n’ont pas besoin de prendre, lire et déposer des instructions. Ils peuvent ainsi se concentrer sur les tâches principales : localiser les bons articles, en prendre la bonne quantité et les placer. La saisie de données ou le suivi d’instructions écrites peuvent entraîner le prélèvement du mauvais article ou de la mauvaise quantité. Par conséquent, cela engendre une perte de temps importante. En simplifiant le processus et en limitant les distractions, on augmente la vitesse et la précision.

 

Le picking vocal permet de réduire les erreurs

 

Les systèmes intégrés sont généralement reliés au WMS qui va permettre d’analyser les performances des opérateurs dans un souci d’amélioration continue. Les potentielles erreurs commises peuvent être analysées à posteriori grâce à l’enregistrement de flux vidéo. Cela permet de comprendre leur origine et trouver des solutions durables comme des réaménagements etc. Ces analyses de performances peuvent également être un moyen de motiver les opérateurs à réduire leurs erreurs d’eux-mêmes, puisque cela permet d’effectuer un suivi et d’encourager leurs efforts.

L’amélioration de l’efficacité et la réduction des erreurs sont les clés de la satisfaction des clients. En effet, réduire les erreurs dans les commandes et livrer plus rapidement figurent parmi les problématiques les plus difficiles à gérer pour le secteur de la logistique. Le voice-picking permet d’y répondre et de satisfaire les clients finaux ainsi que les différents intermédiaires.

Selon une étude menée en 2016, le système de picking vocal permet de réduire les erreurs de l’ordre de 67% par rapport aux instructions papier.

 

Le picking vocal améliore la sécurité

 

De par sa nature liée à l’utilisation de la voix, le picking vocal permet de limiter les distractions. Par exemple, plus besoin de passer son regard d’un document à un autre. Cela permet aux opérateurs de se concentrer sur leur tâche et de limiter les risques liés à l’inattention. En outre, le fait d’avoir les mains libres est bien plus sécurisant lorsqu’il faut soulever des objets lourds ou utiliser des outils tranchants. Les opérateurs sont donc plus conscients de ce qui les entoure et agissent en conséquences.

 

Simplification du recrutement & optimisation du temps d’apprentissage

 

L’utilisation du picking vocal signifie plus d’aisance dans les tâches pour les opérateurs ainsi qu’une productivité accrue. Cela implique un besoin en ressources humaines réduit étant donné que les seniors gèrent habituellement leurs tâches plus rapidement et facilement. De plus, les multiples langues supportées par la technologie permettent aux individus ne parlant ou ne comprenant pas forcément bien une langue de pouvoir se référer à une autre avec laquelle ils sont plus à l’aise. Le recrutement de nouveaux employés est alors aussi simplifié. Le picking vocal est un outil idéal pour les entreprises qui ont des pics de recrutements.

Enfin, les nouvelles recrues sont plus rapidement opérationnelles grâce à l’utilisation d’une technologie intuitive. Sans picking vocal, la formation demande une longue période passée aux côtés des plus expérimentés, pouvant se compter en semaines voire en mois. En effet, le temps nécessaire pour connaître l’entrepôt, les produits, les chemins et les différentes tâches à réaliser peut s’avérer important et variable en fonction de la personne recrutée. Le processus de picking vocal permet de raccourcir les périodes d’apprentissage. Il permet à l’opérateur de gagner rapidement en autonomie et en productivité. Le système requiert seulement un modèle vocal pour la reconnaissance, qui peut être réalisé en moins d’une heure.

Avec des opérateurs mieux formés et plus rapidement via les lunettes connectées, la productivité augmente naturellement. Nos clients nous rapportent une amélioration comprise entre 15% et 20% en moyenne. 

 

La solution de picking vocal de Vivoka

 

Vivoka propose une solution tout-en-un permettant aux acteurs du marché de concevoir leur propre système de picking vocal hors-ligne. Le VDK concentre plusieurs technologies vocales dont la reconnaissance automatique de la parole (ASR) ou la biométrie vocale. Il permet de faciliter le développement ainsi que l’intégration de solutions vocales. Ainsi, des fournisseurs d’équipements de picking vocal nous font déjà confiance pour les accompagner et donner de la voix à leur matériel. Nos technologies vocales fonctionnent hors-connexion et sont capables de comprendre du vocabulaire spécifique. Nos systèmes embarqués présentent plusieurs avantages comparé aux géants du Cloud :

  • Ils peuvent être incorporés dans des appareils mobiles de petite taille, tels que les casques qui équipent les opérateurs logistique ;
  • Le fonctionnement hors-ligne garantit la sécurité des données vocales traitées et préserve votre entreprise des cyberattaques ;
  • Les systèmes embarqués permettent de ne pas être confrontés aux soucis liés au réseau ou à l’absence d’internet dans certaines zones.

.Pour en savoir plus, vous pouvez lire notre article sur les différences entre les technologies vocales embarquées et en Cloud.

 

L’automatisation menace-t-elle le picking vocal ?

 

Plusieurs solutions existent aujourd’hui pour optimiser toujours davantage le travail d’entreposage. Par exemple, la robotique est sur le devant de la scène avec des avancées majeures. Toutefois, bien que certaines usines et autres entreprises aient déjà sauté le pas, d’autres sont réfractaires et certaines n’en ont pas les moyens… Malgré tous les avantages du picking vocal pour le secteur, cet outil est-il menacé par l’automatisation de la logistique ?

 

La robotisation des entrepôts

 

Les entrepôts sont de mieux en mieux équipés, notamment dans les pays développés. On peut noter plusieurs formes d’automatisation comme la robotique, les véhicules autonomes ou encore les drones d’entrepôts.

La robotique est un secteur en fort développement étant donné l’important phénomène de levées de fonds chez les entreprises de ce secteur, comme le démontrent les nombreux articles de FreightWaves sur le sujet. Ces derniers ont également relevé le fait que l’investissement dans les startups de robotique d’entrepôt a augmenté de 57 % au premier trimestre 2020, pour atteindre plus de 380 millions de dollars. Dans un article du magazine Modern Materials Handling, James Lawton, vice-président et manager général de l’automatisation chez Zebra Technologies, déclarait : « Aujourd’hui, moins de 5 % des entrepôts et des centres de distribution utilisent des robots de préparation de commandes. D’ici cinq ans, ce chiffre sera supérieur à 80 %. ». Des chiffres importants qui laissent présager un futur orienté vers l’intelligence artificielle et la robotisation. Toutefois, certains acteurs (dont les TPE et les pays émergents) ne peuvent pas se permettre une telle révolution.

C’est pourquoi certains outils d’automatisation hybrides existent déjà et cohabitent avec l’être humain pour optimiser au maximum les processus. Par exemple, les chariots élévateurs robotisés sont déjà utilisés dans les entrepôts automatisés. Les flottes de drones intelligents, connectés à un WMS basé sur le cloud, peuvent aider à gérer les stocks à l’intérieur des entrepôts. Aussi, certains drones d’entrepôt sont équipés de capteurs visuels ou de lecteurs de codes-barres pour suivre les stocks et automatiser les procédures comme le comptage des cycles.

 

La cohabitation homme-machine

 

L’amélioration de l’efficacité du prélèvement et la facilité de mise en œuvre dans l’entrepôt font du picking vocal une option de plus en plus populaire auprès des entreprises. Une étude de la société de conseil GrandView Research indique que cette technologie connaîtra une croissance annuelle de 14,7 %, pour atteindre un volume de plus de 3,1 milliards de dollars d’ici 2025. Le picking vocal demeure donc une solution plus que viable pour la logistique. D’autant plus que l’intégration de robots implique des coûts énormes pour les entrepôts. En effet, ces derniers devraient repenser l’entièreté des locaux et de leurs installations car incompatibles avec les technologies actuelles.

De plus, on pourrait imaginer d’autres applications avec des technologies vocales complémentaires. Par exemple, grâce à la dictée vocale, les opérateurs pourraient rédiger (à la voix) des signalements pour des produits endommagés. Cela faciliterait grandement le processus et permettrait de remonter des informations plus rapidement. Avec la biométrie vocale, le démarrage pourrait être plus rapide et les entrepôts plus sécurisés. En effet, cela permet de simplifier l’authentification et d’assurer une couche de sécurité supplémentaire du fait de la reconnaissance du locuteur.

Le voice picking a encore une place de choix dans le secteur de la logistique. C’est d’ailleurs pourquoi il existe aujourd’hui des solutions hybrides, mêlant utilisateurs, technologie vocale et petits robots. On peut citer la “cobotique” qui représente le domaine de la collaboration homme-robot. Les cobots sont conçus pour travailler avec les gens et n’ont pas vocation à les remplacer. Par conséquent, on tend davantage vers une collaboration que vers un changement drastique des processus en entrepôt. Bientôt, la synthèse vocale pourrait être implémentée dans les robots d’entrepôt pour permettre aux opérateurs d’échanger avec eux.

 

 

Pour les développeurs, par des développeurs

Commencez à développer votre solution d'IA vocale avec le VDK

1

Faites une demande d'essai

Partagez vos informations pour accéder à l'évaluation du VDK.

2

Développez et testez

Définissez et créez votre projet pour développer vos fonctionnalités.

3

Exportez et intégrez

Technologies compatibles avec Windows, Android ou Linux.

 

C'est toujours le bon moment pour en apprendre plus sur les applications de la technologie vocale