Vous y êtes, vous avez fait le choix d’équiper votre maison ou appartement d’objets connectés. Ce faisant, vous trouvez la solution adaptée à vos besoins et la ramenez chez vous. Avant même de pouvoir l’utiliser, vous devez télécharger une application ou appareiller l’ensemble du système au réseau Internet. Pourquoi finalement ? Internet est-il le seul moyen de contrôler la Smart Home ?

    Comme beaucoup ces dernières années, vous avez vécu la démocratisation massive des assistants personnels. De la même manière, apercevoir un ami ou collègue de travail donner d’étranges ordres ou poser de drôles de questions à son téléphone n’a jamais été aussi normal qu’aujourd’hui. Vous l’aurez sûrement remarqué, nous sommes dans l’ère des technologies cognitives, et la reconnaissance vocale en fait partie. Nombreux sont

    RGPD, GPDR (pour les anglophones), données personnelles, Privacy by Design… Ce sont autant de mots qui ont secoué le paysage médiatique depuis le 25 Mai 2018 : date d’entrée en vigueur du règlement général sur la protection de données de l’Union Européenne. Les services de reconnaissance vocale, comme d’autres technologies, récoltent et utilisent les données de l’utilisateur à différentes fins. Ce faisant, ils

La start-up lorraine, connue notamment pour son majordome connecté Zac, évolue. En effet, après avoir vogué sur le marché de la smart-home, leur technologie prend une nouvelle ampleur : une capacité inédite permet à leur solution de mettre en place un système vocal, qu’importe les domaines et les supports. A partir de septembre 2018, l’entreprise se positionne en priorité sur 4 marchés

Vivoka, start-up lorraine fondée en 2015, vient de réaliser une levée de fonds d’un million d’euros. Avec cette somme l’entreprise souhaite développer sa solution d’intelligence artificielle à reconnaissance vocale 100% Made in France. La levée de fonds, réalisée avec l’aide du Groupe Etchart et de business angles, va permettre à la société lorraine de doubler ses effectifs et de commercialiser ses produits